La France, championne d'Europe du recrutement des cadres informatiques

PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Théo Millier   
Lundi, 08 Avril 2013 14:35
L'enquête de l'Apec sur les cadres en Europe (France, Allemagne, Espagne, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Belgique, Luxembourg) révèle l'intérêt particulier des entreprises françaises pour les informaticiens. Ils ont représenté 29% des embauches de cadres pour l'année 1999-2000. Une forte proportion qui place la France au premier rang européen loin devant le Luxembourg (14%) et la Belgique (12%). En moyenne en Europe, seuls 13% des embauches de cadres ont concerné la fonction informatique.

Pour cette même période, l'emploi cadre a augmenté d'une manière générale dans tous les pays. Les entrées ont toujours été supérieures aux sorties. Ainsi, la France a enregistré un solde positif de plus de 48 000 cadres. Ce chiffre est néanmoins deux fois mois important que celui du Royaume-Uni, avec plus de 82 000 postes créés.
Le domaine des services est celui qui a engrangé le plus de nouveaux postes de cadres (+ 118 400 pour l'Europe). L'embauche en profite. C'est en effet ce même secteur qui reste le plus gros recruteur à un niveau européen (43% des cadres recrutés) mais aussi français (49%).

Globalement, l'enquête comptabilise plus de 8 millions de cadres dans le secteur privé au sein des pays étudiés. Ils sont plus de 1, 3 million en France. Elle se place ainsi au troisième rang derrière l'Allemagne et le Royaume Uni.
Là encore, le secteur d'activité qui regroupe le plus de cadres est celui des services (35%). Il est talonné par l'industrie (29%) et le commerce (24%). La France, avec 38% de ses cadres dans le secteur des services, devance la moyenne européenne.

Pour l'année à venir, l'optimisme est toujours de rigueur. 28% des entreprises françaises questionnées prévoient une croissance de leur effectif cadre pour 2010-2011 (pourcentage en constante augmentation) contre seulement 5% qui envisagent une compression de cette population. Il est toujours prévu davantage d'embauches que de départs.