Les éléments auxquels un recruteur accorde de l'importance

Pour se donner des chances de déceler le profil idéal, le recruteur doit tenir compte de plusieurs facteurs. Il prêtera notamment une attention particulière à l’expérience professionnelle, aux diplômes et aux formations suivies par le candidat, sans omettre ses motivations, ainsi que ses qualités techniques et relationnelles.

Les formations du candidat

Les formations et les diplômes constituent la base du recrutement. Le recruteur cherche à savoir si le candidat a une formation qui lui permet d’occuper le poste pour lequel il postule. Une telle précaution permet de minimiser les marges d’erreur, car la campagne de recrutement mobilise des moyens importants (ressources humaines, matérielles, financières, temps et doit être rentabilisée.
Ici, on tient compte de toutes les formations du candidat (formation diplômante, qualifiante, continue, et.)

Ses expériences professionnelles

Les formations et les diplômes ne suffisent pas à sélectionner un candidat. Il faut également prendre en compte son expérience professionnelle. A t-il déjà exercé dans le même secteur d’activité ? A t-il déjà occupé un poste similaire ? Combien d’années d’expérience professionnelle totalise t-il ? Autant de questions dont les réponses permettront de cerner un peu mieux le profil du candidat. Étape suivante : jauger le niveau de motivation du candidat.

Ses motivations

Ici, le recruteur va étudier les raisons qui ont amené le candidat à s’intéresser à son entreprise, et particulièrement au poste convoité. Est-il venu par conviction ? S’agit-il d’un passe-temps ? Que recherche-t-il  exactement? Quelle valeur ajoutée pense-t-il apporter ? Cette étape permettra de déterminer si le candidat est ambitieux, ou s’il préfère se contenter de ce qu’il est ou de ce qu’il a. Autant de questions qui aideront à cerner sa personnalité.

Ses qualités techniques

Le candidat peut avoir les diplômes adaptés au poste à pourvoir. Il faut cependant s’assurer qu’il est effectivement capable d’occuper le poste, par exemple en lui faisant passer des tests, sous la supervision de son futur patron. On parle alors de mise en situation. Ici, on jauge la capacité des postulants à s’adapter, surmonter une difficulté et utiliser les bons outils de travail. Il s’agit d’une étape décisive dans le processus de recrutement, car elle permet de reconnaître le candidat qui sera immédiatement opérationnel. Celui qui réussit cette étape, permettra de minimiser les dépenses de l’entreprise en formation ou en mise à niveau.

Ses qualités relationnelles

On s’intéressera également aux aptitudes relationnelles du candidat et à sa capacité d’interaction avec les autres, car travailler en entreprise, c’est avant tout avoir le sens du contact. Le candidat peut-il travailler en équipe ? A t-il le sens et le souci de l’entraide professionnelle ? Est-il ouvert ? Est-il accueillant ? Peut-il incarner ou vendre l’image de l’entreprise?

Son apparence

La première impression du recruteur sera importante. Ainsi vous vous devez d’avoir une tenue appropriée lors de votre entretien. Vous pouvez opter chez André par exemple, une marque de chaussures pour femmes et hommes, pour des chaussures élégantes accompagnées d'un tailleur (de couleur sombre de préférence) pour les femmes. Évitez les chaussures inappropriées, comme des boots pour femme par exemple, car cela ferait vraiment mauvais effet. Pour les hommes, le classique costume, cravate, chemise est de rigueur, avec des chaussures de ville appropriées. Les marques Jules, Zara, Celio proposent des basiques élégants à des prix abordables. C’est la somme de tous ces critères qui permettra de déterminer le profil qui convient le mieux au poste à pourvoir. Selon les exigences du métier, certains critères auront plus d’importance que d’autres dans le processus de recrutement.